Accueil > Santé > Renforcement des mesures de biosécurité pour lutter contre l’Influenza Aviaire dans les basses cours
Le ministre de l’agriculture a classé l’ensemble du territoire national en risque élevé au regard de la maladie « Influenza Aviaire », non transmissible à l’homme, et sans risque pour la consommation de denrées alimentaires.
Les mesures applicables sur l’ensemble du territoire Lozérien :
Il est demandé aux professionnels :
de claustrer les volailles ou de les protéger par un filet
d’assurer une surveillance quotidienne des animaux pour détecter au plus tôt l’apparition de la maladie.
Les rassemblements d’oiseaux, y compris les marchés aux volailles vivantes, sont interdits tout comme la participation d’oiseaux à des rassemblements dans d’autres départements. Il en va de même pour les compétitions de pigeons voyageurs.
Concernant les activités de chasse, les transports et lâchers de gibiers à plumes sont interdits ainsi que l’utilisation d’appelants dans le cadre de la chasse au gibier d’eau.
Concernant les basses cours, il est demandé de restreindre la taille des parcours et de les protéger par des filets ou d’enfermer les volailles dans des bâtiments. Une surveillance de l’état de santé des animaux est également à assurer quotidiennement pour détecter le plus précocement possible l’apparition de la maladie.
D’une manière générale, l’ensemble de la population doit éviter de fréquenter les zones ou stationnement des oiseaux sauvages, y compris en leur absence, du fait de la possible présence de virus dans les fientes et les sols souillés.
Tout contact avec les oiseaux sauvages, morts ou vivants, est à proscrire de manière à éviter tout risque de diffusion de la maladie dans les élevages.
En cas de contact, un nettoyage approfondi et une désinfection est à pratiquer.
Toute découverte d’un cadavre d’animal doit être signalée aux autorités ou à un vétérinaire.
Pour rappel, le recensement de tous les propriétaires d’oiseaux, à l’exception de ceux qui sont « détenus en permanence à l’intérieur de locaux », est obligatoire depuis la parution d’un arrêté en 2006, toujours en vigueur aujourd’hui, et particulièrement indispensable en période d’épidémie de grippe aviaire.
Sont concernés tous les « détenteurs non commerciaux »  de volailles (basse-cours) ou d’autres oiseaux élevés en extérieur. Toutes ces personnes doivent remplir un formulaire Cerfa (15472*01) et l’envoyer ou le déposer à la mairie. Il est également possible de remplir ce formulaire sur la page dédiée du ministère de l’Agriculture.
Cette obligation a été fixée par l’arrêté du 24 février 2006 relatif au recensement des oiseaux détenus par toute personne physique ou morale en vue de la prévention et de la lutte contre l’influenza aviaire.