Accueil > La démarche « Ville Propre »

La démarche « Ville Propre »

En 2018, la Ville a adhéré à l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine (AVPU) qui fédère plus de 150 communes autour de la volonté de rendre la vie urbaine plus agréable, de partager des réflexions, des outils, des solutions pour avoir des villes plus propres. Marvejols s’est engagée dans cette démarche avec la participation du Conseil des Sages comme atout majeur.

En 2018, Marvejols a reçu la première étoile du Label « Ville Eco-Propre » pour cet engagement. Elle a commencé par réaliser l’analyse de 14 secteurs de la Ville, grâce à la méthode des Indicateurs objectifs de propreté. Après une année sur le terrain pour réaliser les relevés des salissures, l’équipe « Ville propre » composée d’élus, de Sages et d’agents municipaux, a été en mesure de mener une action réfléchie et ciblée basée sur la réalité quotidienne. Cette action s’est déroulée sur l’année 2019.

Le slogan « Plus propre ma ville ! » a été déclinée selon quatre temps, permettant de cibler successivement  les quatre salissures les plus gênantes identifiées dans ses rues :

Au premier trimestre : les déjections canines

Au deuxième trimestre : les mégots

Au troisième trimestre : les emballages

Au quatrième trimestre : les encombrants

L’opération a été menée de front à la fois par des investissements matériels, une implication forte des Sages, des agents du service Propreté et de la Police Municipale, de nouvelles modalités législatives, mais également grâce à la médiation et la communication.

Six Sages de Marvejols se sont porté volontaires pour devenir Ambassadeurs de la propreté, informer les Marvejolaises et les Marvejolais, distribuer des prospectus, participer à la campagne d’affichage et aux divers relevés. Ils ont été de précieux conseillers et acteurs de la démarche. Leur enthousiasme et leur soutien ne s’est jamais démenti.

 

1/ Les déjections canines

La première campagne a été consacrée aux déjections canines.
La première partie de l’action était axée sur la sensibilisation à l’aide d’une campagne d’affichage et de la distribution de prospectus destinée à inciter les propriétaires de chiens à ramasser les déjections sur la voie publique.
Le second volet était législatif avec la possibilité pour les policiers municipaux de verbaliser les contrevenants à hauteur de 68€.
L’ajout d’un Glutton à l’équipement des agents de l’équipe de propreté-nettoyage avec un circuit optimisé en centre-ville a permis une amélioration de la propreté.
La Municipalité a ajouté une toutounette au Mascoussel et investi dans une perche pour permettre à la Police Municipale d’attraper les chiens errants sans risque.
Des tournées « surprises » et une action de prévention accrue de la Police Municipale ont également permis de diminuer le nombre de déjections sur la chaussée.

 

2/ Les mégots

Au deuxième trimestre, la Ville a lancé la chasse aux mégots avec de nouveau une phase de prévention et l’information avant la mise en application de sanctions.

La Municipalité a mis à la disposition des commerçants 20 cendriers amovibles qu’ils ont pu installer devant leur devanture, 250 cendriers galets avec le logo « Ma ville propre » de l’AVPU ont été distribués aux débitants de tabac, restaurants et bars,  et aux citoyens par les ambassadeurs.
Pour cibler les plus jeunes fumeurs, un cendrier de sondage a été installé entre le CFA et le lycée professionnel Terre Nouvelle.

L’achat d’une nouvelle laveuse pour l’année 2020, ainsi que l’action du Glutton permettent d’améliorer la propreté.

 

3/ Les petits papiers et les emballages

En plein mois de juillet, pendant la haute saison des festivals, il était impératif de rappeler que les emballages alimentaires et non alimentaires doivent être jetés dans les poubelles.

La campagne destinée à diminuer le nombre de papiers jetés sur la voie publique s’est également déclinée en deux temps : tout d’abord par une campagne de communication affichée dans toute la ville et distribuée sous forme de prospectus dans les commerces.

Dans un second temps, la campagne s’est durcie et depuis la rentrée dernière, les contrevenants risquent une amende de 68€.

 

4/ Les encombrants

La problématique des encombrants a été gérée en coordination avec la Communauté de Communes du Gévaudan, qui est gestionnaire de la Déchetterie.

La campagne de communication a eu pour objectif d’éclaircir le rôle de chacun, de préciser les déchets qui sont pris en charge par la déchetterie et les modalités de dépôt de l’infrastructure.

En cas d’impossibilité à se rendre à la déchetterie, les Marvejolaises et Marvejolais ont la possibilité de faire appel au service des encombrants de la mairie, devenu payant depuis le mois d’août 2019, évitant de faire supporter le poids du ramassage à l’ensemble des administrés.

Par ailleurs, pour éviter les dépôts sauvages, une amende de 50€ est appliquée en cas de dépôt de sacs d’ordures ménagères sur le trottoir et de 70€ en cas de dépôt d’encombrants.