Accueil > Sécurité > Inauguration du poste de police municipale

Valérie HATSCH, Préfète de Lozère, était à Marvejols le jeudi 21 octobre 2021 pour inaugurer le poste de police municipale.

La municipalité de Marvejols a souhaité, dès son installation en juin 2020, renforcer la sécurité sur le territoire de la commune. Pour cela, elle a élaboré et initié un pacte pour la sécurité, en renforçant le service police municipale, mais aussi en développant des liens étroits avec la gendarmerie nationale ainsi qu’un nouveau programme de vidéoprotection. Le dispositif déjà existant sera modernisé et complété par des caméras supplémentaires installées sur d’autres sites.

Ainsi, pour faire face à la hausse des incivilités et, en prévision d’un départ à la retraite et du remplacement d’un agent, deux policiers municipaux ont été recrutés par la Ville. Le service se
compose ainsi de trois policiers municipaux.

Selon la volonté du Maire, de nouveaux locaux leurs sont dédiés en centre-ville, boulevard du Révérend Père de Jabrun, pour être au plus proche des habitants, optimiser leur cadre de travail et
améliorer leur réactivité en cas d’urgence.
« Les policiers municipaux seront également armés, leur permettant ainsi de se protéger et de riposter en cas de menace. Souvent primo-intervenants sur tous types d’événements, dans une société de plus en plus violente, les fonctionnaires de police municipale, force de voie publique, sont confrontés à tous les maux de cette dernière. Pour mieux protéger les habitants, les policiers municipaux doivent également être en mesure de se protéger. » Patricia Brémond, Maire de Marvejols

Au total, près de 90 000€ ont été consacrés à la police municipale sur le budget 2021 de la Commune, comprenant notamment :

  • les travaux d’aménagement du nouveau poste de police municipale, réalisés en régie par les services techniques municipaux
  • un nouveau véhicule d’intervention
  • l’armement des agents.

Des demandes de subventions au titre du Fonds interministériel de prévention de la délinquance et de la Dotation d’équipement des territoires ruraux ont été déposées auprès de l’État.

L’extension du système de vidéoprotection représente quant à elle un budget de 250 000€ pouvant être financé à hauteur de 60% par l’État au titre du Fonds interministériel de prévention de la délinquance et de la Dotation d’équipement des territoires ruraux.