Accueil > Marvejols Pratique > École de la Coustarade

École de la Coustarade


Les classes maternellesDSC_0005

MATERNELLE – Directrice : Virginie Larguier

6 classes maternelles

Classe passerelle pour les TPS avec la crèche « Haut comme trois pommes »

Cursus bilingue français occitan pour les GS

1 classe d’accueil (TPS)
2 classes TPS / PS
1 classe MS
1 classe MS / GS
1 classe GS

Les classes élémentaires

ÉLÉMENTAIRE – Directrice : Marie-Noëlle MEILLET

10 classes élémentaires et 1 classe ULIS (Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire)

Cursus bilingue français occitan pour les CP et CE 1

1 classe ULIS
2 classes CP
2 classes CE1
2 classes CE 2
2 classes CM 1
2 classes CM 2

INTERVENTIONS DE LA COMMUNE AU NIVEAU DE L’ÉCOLE

  • Au niveau des transports scolaires

Participation de la Commune de MARVEJOLS à hauteur de 70 % soit 58 594,10€ €

En juin 2017, la Ville a décidé, en concertation avec les conseils d’école, de revenir à la semaine de quatre jours. Finis donc les mercredis sur les bancs de l’école.

Cependant, pour faciliter l’organisation des familles, la municipalité a fait le choix d’élargir les horaires du centre de loisirs pour pouvoir également accueillir les enfants le mercredi matin.

Il sera donc ouvert les mercredis de 7 heures à 19 heures. Les familles auront la possibilité de déposer leur enfant pour la demi-journée (7,50 euros) ou la journée complète (15 euros) avec, ou non, le repas (facturé en supplément). Les enfants, de tout le bassin de vie, seront accueillis dans les locaux de l’école de la Coustarade et encadrés par une équipe d’animation placée sous la direction de Pascal Peuch.
E-mail : centredeloisirs@ville-marvejols.fr

Vous pouvez télécharger le dossier d’inscription ici et connaître le programme ici

 

Tarifs

La garderie périscolaire municipale fonctionne :
  – Le matin de 7h00 à 8h30  (Lundi, mardi, jeudi, vendredi)
  – Le soir de 16h30 à 19h00 (Lundi, mardi, jeudi, vendredi)

Le tarif de la garderie périscolaire municipale a été fixé par
délibération du Conseil Municipal en date du 14 juin 2016.

Garderie :
Horaires : de 7h00 à 8h30 et de 16h30 à 19h00
Tarifs : 1,15€ la demi-heure, 2,30€ l’heure

Etude du Soir
Horaires : de 16h30 à 17h30
Tarif : – 2,30€ l’heure

Inscriptions – Renseignements :
Pascal PEUCH, Directeur du centre de loisirs. Tél : 07 89 79 49 56

Tarifs

Le prix du repas a été fixé par délibération du Conseil d’Administration de la Caisse des Écoles en date du 30 juin 2016.

TARIF POUR L’ANNÉE 2017-2018 :

Familles domiciliées à MARVEJOLS, Prix du Repas:

1er enfant: 3,50€

2ème enfant: 3,15€

3ème enfant et plus: 3,10€

Pour les autres communes: 4,70€

Majoration si non inscrit: 1,00€

Notre « école communale » Qui la finance ?

Lorsqu’il est posé à nos concitoyens la question : « selon vous, qui finance les écoles publiques de notre commune? », les réponses les plus fréquentes sont les suivantes : « l’Etat, la Mairie, le Conseil Général, les parents », « les collectivités locales, la Mairie, les impôts », « nous (les impôts) », « les associations de parents d’élèves (coopérative, lotos, kermesses ) ». Dans chacune de ces réponses, il y a du vrai. Mais qu’en est-il réellement ?

D’abord, il faut, pour attribuer le financement à qui de droit, savoir que l’école primaire (maternelle et élémentaire) est une compétence partagée entre l’Etat (représenté par l’Inspection Académique) et la Commune. L’Etat et la Commune sont donc les deux principaux financeurs même s’ils ne sont pas les seuls :

– L’Etat, qui a la compétence de l’enseignement, rémunère les enseignants.

– La Commune, tel que le précise l’article L 212-4 du code de l’éducation, a la charge de « la construction, la reconstruction, l’extension, les grosses réparations, l’équipement » des ses écoles publiques. En ce qui concerne leur fonctionnement, elle doit assurer l’entretien des bâtiments, l’acquisition et l’entretien du mobilier scolaire, l’achat des fournitures à usage non individuel, le chauffage et l’éclairage des classes et la rémunération des personnels de service ( ATSEM et agents d’entretien). Elle prend également à sa charge une grande partie du matériel et des outils pédagogiques nécessaires à l’enseignement ainsi que le matériel et les coûts de reprographie, téléphonie et informatique. ■

– Une autre collectivité locale, le Conseil Général, bien qu’elle n’en ait pas l’obligation, aide les communes à construire, entretenir et équiper les écoles. Il soutient également le dispositif des Réseaux d’Aide Spécialisés aux Enfants en Difficulté (RASED) institué par l’Education Nationale dans le cadre de la lutte contre l’échec scolaire.

– La SAEP (Société des Amis de l’Enseignement Public), « est dotée d’un budget propre destiné à financer principalement des projets éducatifs coopératifs ou des actions de solidarité. Ses ressources proviennent notamment du produit de ses activités (fête d’école, kermesse, spectacle) de dons et subventions ».

– La mairie qui entend marquer son attachement à l’école publique s’engage bien au-delà de ces obligations de financement, elle aide aussi :

– l’organisation de la rentrée scolaire en mettant à disposition des écoles des animateurs pour les premiers jours d’école,

– l’accès à la bibliothèque pendant le temps scolaire, avec des animateurs et professionnels spécialisés,

– des services publics comme la restauration et l’A.L.S.H. qui intègre des activités de loisirs,

 

giweather wordpress widget